Suraphon Sombatcharoen (25 septembre 1930 – 16 août 1968) (Thai: สุรพล สมบัติเจริญ)

Surnommé « le Roi du Luk Thung », Suraphon Sombatcharoen est le père de ce genre musical et une icône de la culture thaïlandaise.

Issu d’une famille d’origine Lao, il naît Lamduan Sombatcharoen dans la province centrale de Suphanburi, comme nombre de chanteurs de luk thung après lui (Seri Rungsawang, Kan Kaeosuphan, Waiphot Petsuphan) : La ville est d’ailleurs surnommée la Nashville Thaïe et Suraphon Sombatcharoen, l’ « Elvis Thaï ». Les paroles de ses chansons refléteront ses origines modestes et permettront à des millions de thaïlandais de s’identifier à lui. Elles parlent de la vie dans les campagnes, des galères d’officiers de seconde classe (Nam ta cha tho) ou incorpore des références aux villes de province et des mots en leur dialecte. Sa musique s’inspire de nombreuses musiques populaires à cette époque, du cha-cha au rock and roll en passant par le yodel. A plusieurs reprises, il enregistre avec la « Reine du luk thung » Phongsri Woranut avec laquelle il forme quelques temps un duo mythique. Après le départ de la chanteuse cependant, leurs rapports s’envenimeront et ils multiplieront les clashs par chansons interposées.

Il meurt assassiné après un concert à Nakhon Pathom dans des circonstances non élucidées, la rumeur parle de mari jaloux ou de chanteur concurrent mais son fils soutient qu’il aurait été assassiné par la mafia locale.

Son influence sur la musique populaire thaïlandaise est cruciale, il a composé plus d’une centaine de chansons souvent reprises après lui ; de nombreuses stars de luk thung ont suivi son enseignement (Phongsri Woranut a d’abord été son élève, Kangwanphrai Lukphet, Mueangmon Sombatcharoen) ou ont participé à ses groupes (Phraiwan Lukphet, Riam Danaroi, Chatri Srichon). Ses fils Surachai Sombatcharoen et Surachat Sombatcharoen deviendront également chanteurs de la seconde génération du luk thung.

 

Une de ses chansons légendaires : สุรพล สมบัติเจริญ / »Siphok Pi Haeng Khuam Lang » (« 16 ans »)

 

สุรพล สมบัติเจริญ – ของปลอม  (Khong Plom)

 

สุรพล สมบัติเจริญ – หนาวจะตายอยู่แล้ว (Nao Cha Tai Yu Laeo)

 

สุรพล สมบัติเจริญ – สาวจริงน้อง (Sao Ching Nong)

 

สุรพล สมบัติเจริญ – ขันหมากมาแล้ว (Khan Mak Ma Laeo)